Egypte: appel au boycott de la présidentielle de mars 2018

By on January 29, 2018
Egypte. Al Sissi

Cinq personnalités égyptiennes ont appelé dimanche au boycott de la présidentielle prévue en mars prochain.Le président sortant Abdel Fattah al-Sissi est candidat à sa propre succession.

Il est reproché à M. Sissi, au pouvoir depuis 2014 “d’empêcher toute compétition loyale”. En effet, tour à tour de nombreux candidats de gros calibre ont dû se retirer sous la pression du régime militaire. Plusieurs candidats se sont dits découragés, dénonçant des pressions sur leurs partisans.

Le texte, signé entre autres par deux anciens candidats à la présidentielle de 2012, Mohamed Anouar El-Sadate, le neveu de l’ancien président Sadate, et Abdel Moneim Aboul Foutouh, ancien dirigeant des Frères musulmans, appelle “notre grand peuple à boycotter totalement cette élection”.

Hicham Geneina, ex-président de l’Autorité de contrôle des comptes publics, était le responsable de campagne d’un candidat récemment écarté de la présidentielle, l’ex-chef d’Etat-major Sami Anan. Il a été blessé samedi à l’arme blanche au Caire, son entourage évoquant un “motif politique” pour cette “attaque”.
Le général Sami Anan a été écarté de la présidentielle et selon des membres de sa campagne, ni sa famille, ni ses avocats n’ont pu le joindre depuis sa comparution mardi devant un procureur militaire.

Le premier tour de l’élection est prévue est prévu les 26 et 28 mars. La date limite de dépôt de candidature à l’élection était prévu ce lundi 29 janvier.

About Armand Djoualeu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *