Guinée : un accord de 20 milliards de dollars avec la Chine

By on September 9, 2017
Guinée. Alpha Condé...

La Guinée et la Chine ont signé un accord cadre de prêt d’un montant de 20 milliards de dollars pour les 20 prochaines années.

C’est un “deal historique” que viennent de signer, ce 5 septembre à Xiamen, la Guinée et la Chine. En visite en Chine où il était invité au sommet des BRICS en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine, le chef de l’État guinéen Alpha Condé en a profité pour faire des affaires pour le compte de son pays.
Les deux pays ont paraphé un accord cadre de financement des projets d’infrastructures prioritaires pour une enveloppe de 20 milliards de dollars américain qui seront débloqués sur les vingt prochaines années. Le financement qui se décline sous la forme d’un prêt chinois à la Guinée a été adossé « aux revenus futurs de projets miniers portés par les entreprises chinoises en Guinée » selon la présidence guinéenne.

En contre partie du financement chinois destiné à la réalisation d’infrastructures, la Guinée va assurer aux entreprises chinoises des concessions minières afin de rembourser le prêt.
« L’Accord Cadre signé le 5 septembre fixe donc les conditions de réalisation de l’accord stratégique pour promouvoir un partenariat gagnant-gagnant. Le principe de ce partenariat, est basé sur l’approvisionnement à long terme à la Chine de matières premières et produits miniers contre la disponibilité pour la Guinée de financements et de technologies pour favoriser le développement des infrastructures et l’industrialisation du pays ».

Selon les détails donnés par la présidence guinéenne à la suite de la signature de l’accord, le premier lot de financement qui porte sur un montant total d’environ 1,3 milliards de dollars sera débloqué dès cette année.

Dans le cadre des négociations, la présidence guinéenne a également détaillé les exploitations minières permettant d’assurer le remboursement des prêts.

« Cet accord cadre historique matérialise la vision du chef de l’Etat relative au développement du secteur minier » s’est félicité la présidence guinéenne.

Mais en Guinée, la société civile ainsi que de l’opposition politique sont inquiètes. Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition a indiqué qu’il va falloir attendre le contenu détaillé de l’accord avant de se prononcer.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *