Deux africains honorés par le Prix Praemium Imperiale

By on September 13, 2017
Youssou Ndour primé

Ce prestigieux prix Praemium Imperiale, dont le palmarès a été annoncé mardi à Paris, a été créé en 1989 par la Japan Art Association. Le Ghanéen El Anatsui a été distingué dans le domaine de la sculpture, le Sénégalais Youssou N’Dour a reçu le prix dans la catégorie musique du prestigieux .

Ce sont les deux premiers Africains honorés par ce « Nobel des arts », Chacun des cinq lauréats recevra la somme de 15 millions de yens (environ 117.000 euros) pour chacune des cinq disciplines, lors d’une cérémonie le 18 octobre à Tokyo de la part du prince Hitachi, frère cadet de l’empereur Akihito.

La bourse pour les jeunes artistes, créée en 1997, a été attribuée à une formation libanaise: la Zoukak Theatre Company and Cultural Association.

Youssou N’Dour, 57 ans, est vénéré comme le « griot moderne » du Sénégal. Sa voix en or l’avait propulsé sur la scène internationale. Il a créé un son unique mêlant le mbalax sénégalais au jazz, à la soul et à la musique pop. Des collaborations avec Peter Gabriel, Paul Simon ainsi qu’un duo avec Neneh Cherry ont fait de lui une star internationale. Chanteur charismatique et homme d’affaires à succès, il a été ministre de la culture du Sénégal en 2012. En 2016 il sort son 34e album, Africa Rekk. Il est le premier artiste sénégalais à recevoir ce prix.

El Anatsui, surnommé « l’artiste le plus cher d’Afrique », collectionne les prix prestigieux pour ses célèbres tapisseries en métal. Déjà couronné par le Lion d’or de Venise en 2015, il obtient aujourd’hui le Praemium Imperiale dans la catégorie sculpture. Il est né en 1944 au Ghana. Il est le premier Ghanéen récompensé par la Japan Art Association.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *