Afrique du Sud : le plus grand musée d’art contemporain a ouvert ses portes

By on September 23, 2017
le Zeitz MOCAA (Museum of Contemporary Art Africa). 

Ce musée privé est le fruit d’un partenariat exceptionnel entre le V & A Waterfront, le célèbre front de mer du Cap, et le richissime homme d’affaires allemand Jochen Zeitz.

Dans le milieu de l’art contemporain, l’Afrique est devenue à la mode. L’ouverture du Zeitz MOCAA change
la donne pour les artistes et les acteurs du monde de l’art contemporain africain.

La ville du Cap a inauguré vendredi 22 septembre son nouveau musée d’art contemporain africain : le Zeitz MOCAA (Museum of Contemporary Art Africa).

Ce musée privé est le fruit d’un partenariat exceptionnel entre le V & A Waterfront, le célèbre front de mer du Cap, et le richissime homme d’affaires allemand Jochen Zeitz. Le musée Zeitz MOCAA est la première institution de ce type sur le continent et c’est le plus grand musée d’art contemporain africain au monde. L’événement est exceptionnel, et les ambitions immenses, puisque le Zeitz MOCAA se veut l’équivalent africain du MoMA de New York, ou du Tate Modern de Londres.
« On a vu que le marché de l’art africain en France et dans le monde a explosé après l’ouverture du musée du Quai Branly à Paris (…) Mon rêve serait que toutes les grandes villes d’Afrique se dotaient de musées dignes de ce nom. » affirme Didier Claes, très influent marchand d’art africain et galeriste belge. Pour André Magnin, l’un des pionniers de la valorisation des artistes africains dans l’art contemporain, « Toute initiative constructive liée à l’art en général et à l’art du continent africain en particulier n’est que bienvenue… ».
« Jusqu’ici, les artistes africains devaient absolument être exportés sur d’autres continents, dans des musées internationaux, pour une question de visibilité, de carrière, de crédibilité. » explique la curatrice franco-marocaine Touria El Glaoui, fondatrice de la foire d’art contemporain africain 1:54.
« Il y a en Afrique tous ces artistes et ces galeries incroyables, mais il n’y avait jusque-là pas d’institution majeure pour les rassembler », a résumé l’architecte britannique Thomas Heatherwick.
Les œuvres viennent de toute l’Afrique et d’africains exilés. Nandipha Mntambo, artiste : « Il y a des choses incroyables qui arrivent en Afrique Ce n’est pas seulement un continent touché par la guerre et la pauvreté. L’Afrique a toujours été associée dans le passé à cela. Avoir un endroit qui donne à voir différentes compréhension du continent est vraiment une chose importante ».
Pour l’instant, le musée accueille les œuvres du collectionneur allemand Jochen Zeitz, un spécialiste d’art contemporain africain.
Le musée a été construit à partir des vestiges d’un silo à grain de neuf étages sur le port du Cap. Les travaux ont pris quatre ans et ont coûté 32 millions d’euros. L’édifice à lui seul est une pièce d’art et une prouesse architecturale. La réhabilitation du bâtiment fait la part belle au béton et sauvegarde l’aspect originel du silo, abandonné depuis 2001. A l’intérieur, un atrium de 27 mètres a été creusé. Sur neuf étages, le bâtiment, originellement construit en 1921, dispose désormais d’une surface totale d’exposition de 6 000 m2.

About Armand Djoualeu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *