Don't Miss

Togo: 7 morts dans des affrontements avec la police

By on August 19, 2017
Des milliers de togolais sont descendus samedi dans les rues de Lomé, la capitale du Togo, pour exiger la baisse du prix du carburant qui a augmenté de 10%.

Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont secoué Lomé, Anié, Sokodé et Kara,ce samedi 19 août dans la matinée.
Un bilan non officiel fait état d’au moins sept morts, selon le leader du Parti national panafricain (PNP) – un parti d’opposition togolais- qui avait appelé à manifester, et beaucoup de blessés. A Sokodé, le commissariat a été saccagé, du matériel emporté et mis à feu, une fourgonnette de police a été incendiée.
Les Forces de l’ordre ont lancé des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants du PNP, sur le grand contournement, à Agoe. Des dizaines d’arrestations auraient eu lieu.
Le PNP avait invité ses sympathisants à manifester dans toutes les grandes villes du Togo pour exiger le rétablissement de la Constitution de 1992 et le vote de la diaspora. Les marches avaient été interdites la veille, vendredi 18 août, car le PNP avait refusé les itinéraires indiqués par le gouvernement.

Le PNP togolais, inconnu jusqu’en janvier 2017, mobilise désormais les foules et, pour ce samedi 19 août, il avait appelé à des marches dans cinq villes du Togo et dans quelques pays où se trouve la diaspora togolaise.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *